Un long week-end à Munich, les incontournables

Un long week-end à Munich, les incontournables

Bière, saucisse, football, Oktoberfest, BMW, Marienplatz, Lederhose, Viktualienmarkt…petit nuage de mots qui viennent à l’esprit lorsqu’on évoque Munich. Capitale de la Bavière, troisième ville la plus peuplée d’Allemagne après Berlin et Hambourg, en flânant on comprend vite que Munich est aussi la ville la plus chère d’Allemagne. Mais il y fait bon vivre, l’atmosphère est vraiment chaleureuse et on s’y sent en sécurité. J’y retourne toujours avec beaucoup de plaisir et un poil de nostalgie. Il est loin le temps du petit meublé dans la Maxvorstadt et la Blütenstrasse. Les années passent mais les points de repère restent.

Presque entièrement détruite pendant la Seconde Guerre, Munich a été reconstruite à l’identique. La ville italienne la plus septentrionale a retrouvé le faste et l’éclat d’antan grâce à la famille des Wittelsbach notamment. Ville d’art et de culture, on ne s’ennuie pas à Munich. Difficile d’établir un top 10 des activités immanquables pour une première visite mais il a fallu transiger sur le programme. Activités, visites, monuments, sites, musées, expérience, que faire et voir lors d’un long week-end à Munich ? Sélection des incontournables.

week-end à munich
The Walking Man - J. Borofsky
Sommaire

Visiter l’Altstadt, le centre historique de Munich

La Marienplatz (Place Ste Marie)

week-end à munich
Neues Rathaus

Véritable fourmilière, la Marienplatz, c’est le cœur de Munich étroitement lié à histoire et son développement et qui concentre un grand nombre d’édifices, religieux ou non. Tout circuit démarre (preque) obligatoirement par Place de l’Hôtel de Ville sur laquelle sont plantés le nouvel Hôtel de Ville (das Neues Rathaus) et l’ancien (Altes Rathaus) souvent confondus d’ailleurs, ainsi que la Fischbrunnen (Fontaine aux Poissons).

Neues Rathaus, Altes Rathaus et Glockenspiel

Le bâtiment qui présente un beffroi, une façade richement décorée et ciselée est bien le Neues Rathaus, le siège de l’actuelle mairie de Munich et le carillon le plus célèbre d’Allemagne (du monde?). De style néogothique, inspirée par celui de Bruxelles, il a été construit en 1905. Visitez les intérieurs, en particulier la Bibliothèque Juridique, splendide. 

L’attraction la plus attendue de la Place est bien sûr le Carillon (Glockenpiel). Ses 32 figurines s’animent et effectuent leur petite danse tous les jours à 11h, 12h, 17h de mars à octobre. Les personnages relatent deux évènements de l’histoire munichoise : le mariage du Duc Wilhelm V avec Renate de Lorraine et la joute qui eut lieu sur la place. Et la danse des tonneliers après une épidémie de peste. 

L’Altes Rathaus, dont la façade parait pourtant plus récente et identifiable à ses 3 pointes turquoises, se trouve sur la même place. Sa construction remonte pourtant au 14ème s. mais elle fut en grande partie reconstruite après le second conflit mondial. Sur votre gauche démarre l’artère commerçante, la Kaufingerstrasse qui s’étend jusqu’à la Karlstor. De l’autre, prenez la direction du Viktualienmarkt.

La Frauenkirche, L’Odeonsplatz, la Theatinerkirche et la Feldhernhalle

week-end à munich

En empruntant les petites ruelles adjacentes, vous arriverez au Dom zu unseren Lieben Frau ou Frauenkirche, la Cathédrale de Munich. Reconnaissable à ses deux bulbes turquoise et son toit rouge brique, c’est la star des cartes postales. De style gothique, elle a été construite au 15ème s. et mesure 98,57 m. 

Longez la Weinstrasse, la Theatinerstrasse jusqu’à l’Odeonsplatz et vous tomberez sur deux autres monuments emblématiques : la Theatinerkirche (l’Église des Théatins) est une église baroque à la façade ocre construite entre 1663 et 68. Elle est la principale nécropole des souverains de Bavière. 

La Feldhernhalle avec son lion et ses statues de bronze est un monument commémoratif érigé à la gloire de l’armée bavaroise. Commandée par Louis 1er de Bavière et construite de 1841 à 44, elle est la copie presque conforme de la Loggia des Lanzi à Florence. En été, elle sert de décor à des festivals de musique classique open air.

La Peterskirche

Juste derrière le Viktualienmarkt se trouve la Peterskirche (Église St Pierre, surnommée affectueusement Alter Peter), la plus vieille église de la ville construite en 1158. 300 marches plus tard, vous voilà en haut du clocher à 56m (prix 5€). Elle est accessible 7/7 de 12h à 16h30. En passant, vous pouvez également entrer dans la Heiliggeist Kirche (L’Église du St Esprit), une église gothique située à deux pas. 

Pour profiter d’un joli point de vue sur la ville, d’autres choix s’offrent à vous. Vous pouvez monter jusqu’à la plateforme du Neues Rathaus. Les billets (6,50€) s’achètent directement à l’Office du Tourisme au pied de la mairie. Pas besoin de grimper, un ascenseur vous dépose sur la plateforme à 85m. Ouvert 7/7 de 10 à 20h. Il est aussi possible de monter jusqu’à la tour de la Frauenkirche (Prix 7,50€) en semaine de 10h à 17h.

L’Asamkirche

week-end à munich

Une curiosité à elle seule…De l’extérieur, on ne soupçonne absolument pas ce qui nous attend dans cette église. Une fois à l’intérieur, on reste bouche-bee – mais pas de marbre –  devant la surcharge, le faste, la surenchère de dorures, stucs, et décorations. On aime ou on n’aime pas. Cette église, construite entre 1733 et 36, par les deux frères Egid Quirin et Cosmas Damian est une œuvre majeure de la période baroque et rococo dans l’architecture bavaroise.

Viktualienmarkt, le ventre de Munich

week-end à munich

Pas mieux pour prendre le pouls de la ville, découvrir les traditions culinaires et la street-food bavaroise. Maraichers, bouchers-charcutiers, fromagers, boulangerie, Imbiss (stands de snack) mais aussi fleurs, plantes et souvenirs, près 110 stands (les Standln) se regroupent autour du Biergarten sur une surface de 19 000m2. La Marienplatz devenant trop étroite, le marché a été délocalisé début du 19ème siècle…quelques mètres plus loin. 

 

Ce marché alimentaire géant composé de petits pavillons ainsi que d’une halle aux poissons est une véritable une institution, et un point de ralliement où les touristes se mêlent aux locaux. On vient ici dès le petit-déjeuner, en passant par le déjeuner – qu’il soit pris sur le pouce ou confortablement assis à l’ombre des marronniers à la terrasse du grand Biergarten ou des restaurants alentours –  et jusqu’en début de soirée pour se détendre à la sortie du boulot. Les stands du Viktualienmarkt sont ouverts du lundi au samedi de 8h à 20h. 

Mahlzeit ! Qu'est-ce qu'on graille ?

Qu’est-ce qu’on snack ? Weisswurst ou Bratwurst, mais une saucisse ça c’est sûr ! De l’Obazda, sorte de tartinade locale à base de frometon, des Bretzels géants, du Leberkäs (bien éloigné de sa traduction littérale “fromage de foie”,  le Leberkäse ne contient ni fromage ni foie) ce pain de viande de la région se déguste dans un petit pain, le Semmel

En dessert ou au petit déjeuner, essayez également les Schmalznudeln (ou Ausgezogene, qui signifie “étirés”) des beignets typiquement bavarois au Café Frischhut, un établissement reconnaissable à sa devanture vintage et son enseigne en typo gothique. 150m plus loin, l’ancienne halle du marché aux céréales abrite depuis 2015 un magasin Eataly (épicerie fine italienne).

beignets bavarois schmalznudeln
Recette de Schmalznudeln

Le Jardin Anglais (Englisher Garten), la nature en ville

Plus grand que Central Park et Hyde Park, d’une superficie de 375 ha, l’Englischer Garten c’est le poumon vert de Munich et il offre une multitude d’expériences :

Se ressourcer, se balader, pédaler, courir, chiller

Bref, se détendre la knack. Que l’on soit simplement de passage ou autochtone, une pause verdure au Jardin Anglais fait partie des immanquables.

week-end à munich
week-end à munich

Bronzer, nu comme un ver (ou pas)

“Tout nu et tout bronzé” est une expression à prendre au pied de la kékette. Certaines zones du Jardin sont en effet réservées aux nudistes. La FKK (freie Körperkultur) fait partie de la culture allemande, au pire mettez des œillères.

Se baigner dans les ruisseaux

En se laissant porter par le courant et les petites cascades…

week-end à munich

Observer les surfers de l’Eisbachwelle

week-end à munich

Oui on peut surfer à Munich. On peut aussi se contenter d’admirer les pros de la planche, nettement moins risqué. Les surfeurs attendent leur tour des deux côtés de la berge avant de se jeter à l’eau. Il y a toujours une petite foule qui se presse à l’Eisbachwelle, une vague artificielle et permanente. Et le paradis des adeptes de la glisse, été comme hiver. 

C’est l’une des attractions préférées des touristes. Un spectacle hypnotique, distrayant et reposant à la fois. Une autre vague se trouve plus haut dans le parc, la kleine Eisbachwelle (affluent de l’Isar, l’Eisbach est le nom de la rivière qui traverse le jardin– die Welle = la vague). Le spot est tellement réputé que des compétitions s’y tiennent chaque année.

Admirer la vue perché sur le Monoptéros

Le Monopteros offre un très beau point de vue sur la ville. Ce petit temple de style grec soutenu par 10 colonnes a été érigé au centre du Jardin entre 1834-37 à la demande du roi Ludwig 1er, passionné d’art antique.

Croquer une Wurst et boire une bière à la Chinesicher Turm

Un gigantesque Biergarten de plus de 7000 places planté au pied d’une pagode chinoise de 25m. Cette ancienne tour de surveillance à cinq niveaux est fermée au public mais elle sert aujourd’hui de scène à des troupes de musiciens pour ambiancer le Biergarten. En hiver, le marché de Noël s’installe au pied de la pagode.

Assister à une cérémonie du thé à la Japanisches Haus Kanshoan

Des cérémonies sont organisées deux fois par mois et on peut s’offrir un moment zen pour 10€. Les réservations ne sont pas possibles, il faut se rendre sur place et Consulter le planning au préalable. (25 pers/max ; durée 1h)

La Tour et le Parc Olympique (Olympiapark, Olympiaturm)

week-end à munich

Un exemple réussi de réhabilitation des infrastructures olympiques et dont la ville est très fière. Construit pour les Jeux Olympiques de 1972, c’est aujourd’hui l’un des endroits préférés des Munichois. Avec ses 300 ha, c’est le second plus grand parc de la ville, presque aussi grand que l’Englischer Garten. Ce superbe parc vallonné d’un vert éclatant est dominé par l’Olympiaberg (la colline). Au milieu s’étend l’Olympiasee. 

Les équipements sportifs (stade, piscine…) sont coiffés d’une toiture caractéristique transparente en forme de dais et soutenus par des mâts. Ce toit fait l’objet d’une attention toute particulière et peut se visiter de façon très insolite (avec un harnais). Le Stade Olympique (ancien fief du FC Bayern) se visite du lundi au vendredi de 9h-20h (3,50€).

Le Parc Olympique sert d’écrin à différents évènements musicaux (comme le Toolwood Festival), sportifs et estivaux (fête foraine, ciné plein air) et de Centre d’Exposition et de Congrès.

Vue panoramique

Quelques jolies photos en perspective, le parc possède de beaux points de vue pour admirer le panorama. À commencer par la Tour Olympique haute de 291,28m. L’accès à la plateforme d’observation 360° se fait  à la vitesse de 7m/sec. Profitez-en pour boire un verre ou pour un dîner avec vue sur le parc et la ville. Ouvert de 9h-23h, entrée 13€. Le point le plus élevé du parc, l’Olympiaberg, offre une vue imprenable sur le parc. Avec une bonne petite mousse à la clé, à savourer dans le Biergarten le plus haut de la ville, l’Olympia-Alm.

week-end à munich

Le Village Olympique, l'Olydorf

Le Village Olympique – l’Olydorf comme l’appellent les Munichois – s’est métamorphosé en logements et cité étudiante de près de 2000 places. Le Studentenviertel Olympisches Dorf (à l’époque, la partie réservée aux femmes) au sud est vraiment remarquable, les bungalows sont recouverts de fresques street-art. À ne pas manquer !

munich street art

Königsplatz (Place Royale)

Un décor digne des récits d’Homère… Un triptyque de bâtiments classiques inspirés de l’Antiquité grecque se dresse sur cette place royale : le Propylée (Propyläen), la Glyptothèque (Glyptothek) et la Collection des Antiquités de l’État (Staatliche Antikensammlung). Édifiée en 1830, la Glyptothèque présente une collection de statues grecques et romaines provenant quasi toutes de la collection personnelle du Roi de Bavière Louis 1er. La Staatliche Antikensammlung lui fait face, elle abrite une collection grecque, romaine et étrusque de vases, bronzes et bijoux en or. Enfin, le Propylée est l’une des anciennes portes d’entrée à la ville inspirée de l’Acropole à Athènes. 

Ludwig 1er, passionné de Grèce et d’art Antique rêvait d’une “Athènes du Nord” (il appelait Munich, l’Athènes de l’Isar, c’est déjà pas mal). L’architecture de la ville est donc fortement marquée par le style gréco-romain. Sous le 3ème Reich, la place a  été recouverte de granit pour les parades. La Königsplatz se trouve dans la Kunstareal, le quartier musées de ville. Concerts, festivals, fêtes foraines, elle est aussi très animée en été.

Le Musée de la Résidence (Residenzmuseum) et le Hofgarten

week-end à munich

Les Wittelsbach, un nom qui sonne comme un leitmotiv. La plus célèbre est sûrement Elisabeth de Wittelsbach, plus connue sous le nom de Sissi. La famille souveraine a laissé son empreinte à travers la ville. Le Musée de la Résidence c’est l’un des points forts de la ville. Il borde le Hofgarten (le Jardin de la Cour), un jardin de style renaissance italienne avec un joli temple au centre, dans lequel il fait bon flâner ou bouquiner. L’entrée se trouve après l’Odéonsplatz.

week-end à munich

Le Château de Nymphenburg (Schloss Nymphenburg) et le Jardin Botanique

Le Château de Nymphenburg est l’ancienne résidence des rois de Bavière et lieu de naissance de Louis II. Le “rou fou”, mégalo, obsédé par les opéras de Wagner a fait construire de somptueux châteaux notamment Neuschwanstein (celui qui a inspiré Walt Disney) et Herrenchiemsee (sur le Lac de Chiem, à 80km de Munich). Le château de Nymphenburg se situe à 30 min du centre-ville en S-Bahn.

Kunstareal, le quartier des Musées

Munich est une ville d’art, de culture et d’histoire. Ne recommander qu’un seul musée relève du choix cornélien. Lors d’un long week-end à Munich, prévoyez d’en faire au moins un ou deux, selon vos centres d’intérêt et le temps dont vous disposez. Les amateurs de peintures, sculptures comme d’architecture trouveront leur compte parmi les 80 musées de la ville. Baroque, rococo, néoclassicisme, un grand nombre de bâtiments (musées, places, châteaux, institutions) sont signés Léo Von Klenze, l’architecte du roi Louis 1er de Bavière. La Kunstareal, c’est le secteur situé dans le quartier de la Maxvorstadt/Schwabing connu pour sa variété et sa forte concentration en musées. Liste non exhaustive…

Pour les amateurs de peinture

les 3 Pinacothèques, Alte Pinakothek (peintures du Moyen-âge au 18ème s.), Neue Pinakothek (peintures et sculptures du 19ème s.) et la Pinakothek der Moderne (peintures, dessins 20ème et 21ème s.). La Kunsthalle, le Musée Brandhorst (peintures 20ème et 21ème s.), la Lenbachhaus (peinture du 19ème et période Blaue Reiter).

Pour les férus d’Antiquité

la Königsplatz avec la Glyptothèque (Glyptothek) et la Collection des Antiquités de l’État (Staatliche Antikensammlung), le Musée d’Art Egyptien (staatliches Museum Ägyptischer Kunst).

Pour découvrir l’histoire et traditions de la ville

Münchner Stadtmuseum, Hofbrauhaus, Spielzeugmuseum, NS-Dokumentationszentrum (centre de documentation de Munich sur le national-socialisme)

Pour les scientifiques en herbe (hors secteur Kunstareal)

sur la Museuminsel se trouve l’un des plus grands musées du monde (20 000 m2) : le Deutsches Museum, dédié aux sciences et techniques.

Pour les passionnés d’automobile

Musée BMW

Bon plan : musées gratuits & pas chers

Pour les budgets serrés, profitez-en pour visiter un grand musée, certains d’entre eux ne demandent qu’une participation de 1€ le dimanche.

  • Entrée 1€ le dimanche à la Alte et la Pinakothek der Moderne, le Musée Brandhorst, Sammlung Schack (vs 7€ plein tarif / 12€ billet journée), la Glyptothèque et la Collection des Antiquités de l’État, le Musée d’Art Égyptien.
  • Le 1er jeudi du mois, l’accès est gratuit en début de soirée à la Lenbachhaus de 18-22h.
  • Le dernier vendredi du mois, l’accès est gratuit à la Haus der Kunst de 16-22h.
  • Kunsthalle, entrée à 50% chaque mardi.

Munich alternatif et street-art

Bahnwärterthiel, Werksviertel-Mitte…sous la couche Schikimicki (BCBG) de Munich on trouve des spots über cool. Munich la conservatrice, la prospère, la traditionnelle, la fastueuse sait aussi se montrer plus contrastée, funky, créative et arty. Petite balade dans le Munich street art et alternatif pour amateurs d’ambiance un peu roots, d’art urbain et d’anciennes friches industrielles. Découvrir la balade complète.

munich street art
ÇA ENVOIE DE LA KNACK !

Partagez et mentionnez @knackrucksack, #knackrucksack

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérons que vous acceptez l'utilisation des cookies.